Hydroélectricité électricité renouvelable à la force de l'eau

 

Filière eau-énergie : le rôle de l’hydroélectricité dans la gestion de l’eau

Outre sa fonction de production énergétique, l’hydroélectricité joue également le rôle moins connu de facilitateur et de mise à disposition des ressources en eau. Placée au cœur de la filière eau-énergie, l’hydroélectricité ne fait pas qu’utiliser l’eau comme « carburant », mais la rend également disponible à d’autres fins. Elle remplit une importante fonction de gestion de l’eau, et constitue un moyen d’approvisionnement en eau durant les périodes de pénurie via l’absorption des flux en période d’excès et l’utilisation stratégique des réservoirs. Ces réservoirs hydroélectriques servent alors aussi bien à produire de l’énergie qu’à alimenter les programmes d’irrigation, qu’à contrôler les inondations ou répondre aux besoins en eau potable.

Multi-usage de l’eau : pour une gestion partagée des ressources

Ce multi-usage de l’eau est particulièrement visible en France où le groupe EDF travaille depuis plusieurs années déjà avec les acteurs locaux au partage et au bon usage des ressources. Gérant plus de 75 % des eaux de surface en France métropolitaine, il stocke plus de 7,5 milliards de m3 d’eau dans ses barrages, dédiés dans un premier temps à l’alimentation des centrales hydrauliques, puis au refroidissement des centrales thermiques ou nucléaires. Outre cet aspect industriel, ces ressources sont aussi partagées et redistribuées pour l’eau potable des villes, la protection des milieux aquatiques, l’irrigation des terres agricoles ou la pratique des sports d’eau vive lors des saisons touristiques.

La production hydraulique d’EDF participe ainsi de manière décisive à la gestion de la ressource en eau au plan national ainsi qu’au développement économique régional. Le modèle de gestion partagée de l’eau mis en place en région PACA illustre l’efficience d’une gestion responsable et collaborative. La chaîne de production hydraulique Durance Verdon et les installations de Serre-Ponçon permettent par exemple de sécuriser la gestion régionale de l’eau, en mettant la Provence à l’abri de la sécheresse et en régulant les terribles crues que connaissait la Durance dans le passé.

Reconnu internationalement pour son expertise hydraulique, le groupe français collabore également étroitement dans le cadre de programmes de R&D en lien avec le « Forum mondial de l’eau », afin d’établir les utilisations multiples de l’eau des réservoirs hydroélectriques les plus adéquates en fonction des caractéristiques géographiques, sociales et économiques de chaque territoire. Il développe depuis 2012 via le projet « Multi-usage de l’Eau des Réservoirs Hydroélectriques », en collaboration avec le Conseil mondial de l’eau, des outils de mesure pertinents pour le secteur de l’énergie, lui permettant d’évaluer l’impact de ses activités sur l’eau, et de créer de la valeur (économique, environnementale…) dans chaque territoire accueillant un projet de production d’électricité. Un défi d’autant plus complexe à l’heure où le réchauffement climatique et l’évolution des usages rendent la gestion de l’eau toujours plus instable.

 

 

|Contact |Reproduction interdite : Hydroelectricite.com